RÉSUMÉS > Giulia CORRENTE

La persistance d'un parfum antique : la Rose de Paestum

La Rose de Paestum est l'histoire d'une fleur et d'un parfum très appréciés dans l'Antiquité, qui a encore beaucoup à dire sur l'univers olfactif des Grecs et des Romains et peut contribuer, comme un cas particulier mais emblématique, à la recherche sur l'odeur et les sens de l'antiquité dans l'imagination moderne.

À partir du premier siècle avant J.-C. Paestum est célébrée pour la beauté de ses roses rouges (Paestanis rubeant aemula labra rosis, Mart.), avec un parfum intense (Vidi ego odorati victura rosaria Paesti, Prop.) et par double floraison, au printemps et en automne (biferi rosaria Paesti, Verg.). C'était une culture intensive et pratiquée avec une technique particulière: “Industria fecit quod Paestaneis rosas dumeta peperunt, quas de spinis ceu terrae sidera labor exigit” (Ennod.). Une longue tradition littéraire (Vergilius, Ovidius, Claudianus, Ariosto, Tasso, Monti et d'autres auteurs) et des découvertes archéologiques intéressantes témoignent de l'intensité de l'odeur des roses de Paestum et de sa permanence dans la mémoire historique.

Aujourd'hui, grâce à des études de paléobotanique et un projet du Musée Archéologique de Paestum, la rosa paestana est revenue s'épanouir dans la zone archéologique de la ville antique, un laboratoire olfactif a réussi à recréer une essence spécifique avec les roses de la Grande-Grèce et une marque exclusive de parfumerie italienne a créé un parfum tout aussi exclusif appelé Paestum Rose. Dans la description de ce parfum Chandler Burr, l'un des principaux experts mondiaux des parfums, écrit: “Paestum Rose is a perfume that’s rich and filled with meaning like the intimate opalescent blacks Caravaggio painted, instantly known and strangely unfamiliar. In this perfume we smell ancient beauty made thrillingly new”. Même de cette manière, aujourd'hui, peuvent être perçues par l'homme contemporain l'antiquité et sa beauté.

Personnes connectées : 2